Hadopi : 10% de demandes d’identification d’IP non valides

Dans ce forum nous parlerons de l’actualité concernant l’informatique et le multimédia en général

Modérateurs : Administrateurs, Modérateurs

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Steph
Administrateur suppléant
Administrateur suppléant
Messages : 2753
Enregistré le : 07 février 2009
Système d'exploitation : Windows XP - SP3
Localisation : Alsace
Contact :

Hadopi : 10% de demandes d’identification d’IP non valides

Message par Steph » 25 oct. 2010 17:41

Image
Le dispositif Hadopi, régulièrement présenté comme infaillible par le gouvernement, semble bel et bien rattrapé par la réalité : malgré les efforts de la Haute autorité pour dissimuler les chiffres officiels, on parle déjà d’un taux d’erreur d’environ 10 %.

Selon les sources de PC INpact, les demandes d’identification d’IP transmises par l’autorité aux fournisseurs d’accès lors des premières vagues d’envois (estimé à 2000 mails au total) auraient un taux de retours positifs de 90 à 92 %.

Cela signifie donc qu’environ 10 % des adresses IP relevées par la Hadopi ne peuvent pas être identifiées. La raison d’un taux d’erreur aussi élevé n’est pas connue ; l’adresse IP impossible à identifier peut être mal formée, expédiée au mauvais FAI, ou impossible à attribuer à un abonné en particulier (dans le cas d’une IP dynamique qui ne serait en réalité pas attribuée au moment des faits présumés, par exemple)...

Ces 10 % visibles viennent rappeler que, loin d’être infaillible, le processus mis en place par l’Hadopi peut faire des erreurs — dans de larges proportions, qui plus est. Le risque est bien réel : si des IP erronées se sont glissées dans les relevés de la Haute autorité, des abonnés pourraient recevoir un e-mail d’avertissement alors qu’ils n’ont, en pratique, rien à se reprocher.

Les 10% d’erreurs quantifiables pourraient ainsi n’être que la partie émergée de l’iceberg face à un problème beaucoup plus vaste. Et, on le sait, démontrer son innocence dans un dispositif majoritairement automatisé relèvera de la gageure en l’absence de toute solution de sécurisation labellisée...

Source de cet article : Freenews

Répondre

Retourner vers « Les news en général »